AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ferme les yeux (PV HANS)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Ferme les yeux (PV HANS)  Ven 6 Juil 2018 - 17:13


Ferme les yeux



Ce qu'il s'était passer en ce tout début de soirée restera aussi mystérieux que la silhouette qui se découper péniblement dans la pénombre de la nuit,il devait être environs 3 heure du matin sans que les étoiles ou la lune n'arrive à percer de leurs lumières les épais nuages. La rivière dans laquelle la chose marcher n'était pas bien haute, l'eau à peine au dessus de la cheville mais en cette période ce liquide était aussi froid que celle de l'antarctique. Mais rien n'arrêta la pénible remonter de la créature qui était à bout de force recouvert de plaie qui n'aller jamais se refermer grâce au pouvoir de son corps.

Revenons donc un peu plus tôt à ce fameux début de soirée qui changea le cour de la vie difficile et monotone de ce qui semblait être une jeune demoiselle. Tout d'abord le lieu(sorte de maison/cabane) était situé quelques bords dans les bois loin de toute habitation ou de la ville,il fallait connaitre les petits chemins de terre à peine dessiner par les traces des pneus pourtant alors que la créature était couchée dans sa cage à regarder le vide ou de temps à autres les trois hommes qui dans la pièce d'a cotes joué au carte avec un semblant de vie normal,elle entendit en premier le bruit de véhicule qui se gare juste à côtes de la maisonnette. Elle se mit debout, oreilles aux aguets,sa n'arriver jamais d'avoir de la visite ce qui la fit grogner,déjà les 3 hommes qu'elle appelait "maître"dans son esprit,se tendirent,leurs cœurs s'accélérèrent et prirent immédiatement des grands fusils(style de chasse) .

L'un alla directement à la fenêtre plia un coin de rideau qui cacher la lumière faible de l'extérieur et donna l'alarme. Pas une minute ne s'écoula avant qu'un gros tapage sur la porte d'entrée ne résonna dans toute la bâtisse,on défonça la porte à grand coups,des cris fusèrent de partout. Laura coincer dans sa cage,grogna et fit les 400 pas dans sa prison de fer,elle entendit les échanges de balles et fit Gilles tomber à la renverse sur le sol,tenant ses cotes gauche qui sentait le sang tout frais. Quentin courut vers lui,tira,ce qui lécha échapper un râle à quelqu'un avant d'entendre le bruit d'un corps qui s'effondre,le Quentin empoigna les vêtements de Gilles pour le traîner hors de portes des hommes déguiser en noir,le visage cagoulé,ils étaient remplies de mauvais sentiment,la louve le sentait de sa position.

Dan débarqua,la veste tâcher de sang,il essaya de trouver sur son trousseau de clé celle qui ouvrer la cage de sa création. Il lui hurla dessus des mots telle que "les salauds!","tu va les attaques,les réduire en pièces!" il avait juste déverrouiller la porte sans l'ouvrir qu'une main lui saisit l'épaule et une pointe de fusil se colla sur sa tempe. L'agitation énerva Laura qui sortit crocs et griffes,elle se jeta sur la porte qui s'ouvrit,un claquement de doigts et un index tordu en arrière vers le visage de l'homme cagoulé fit comprendre l'ordre silencieux. Elle se jeta en un éclair sur l'homme qu'elle tua en le mordant sur le côtes de la nuque,d'autres hommes arrivèrent,sans voir que Dan la mettait en bouclier entre lui et les autres humains inconnues,elle resta dressait devant eux,des échanges de regards fut perçut. Une sorte de chef fit ouvrir le paquet compact de silhouettes dans l'encadrement de la porte. Le nouveau était d'un petit modèle,pas trop fin même un peu costaud,pas un poil sur le cailloux et des lunettes.

Ce qui se passa était trop compliquer pour qu'elle le comprennent mais après des échanges de politesse déguisé,elle du attaque sous l'ordre vocal de son maîtres les humains jusque là elle avait attendu que Dan lui dicte sa conduite,cela la surprit elle n'en avait pas le droit en temps normal mais elle avait bien comprit que désobéir n'était pas une option,elle sauta donc sur eux,griffant,mordant. D'autres renforts,des coups de feu et la louve tomba à genoux,trois balles deux dans ses cotes,la dernière logea proche de son cœur,cela n'était pas prêt de complètement l'arrêter mais elle ne pouvait plus combattre à l'instant T ils en profitèrent pour la ligoter les poignées et pieds relier entre eux dans son dos,coucher sur le ventre elle ne pouvait plus bouger.
Le chef en profita pour questionner Dan qui ne répondit rien et était déjà lui aussi prisonnier de menottes derrière son dos. Une sorte d'inspection par curiosité fut accompli par l'humain à lunette,il ouvrit une porte,la louve la reconnu c'était celle de la punition,il y en avait toujours eu une n'importe ou dans leurs déplacements à travers le pays.
Sur le sol d'anciennes traces de sang sécher qui ne partirons plus jamais. Et dans une armoire métallique tout les instruments de tordu,les yeux illuminer d'une drôle de lueur le chef demanda des explications aucune réponses encore. Il semblait en avoir fini et donna l'ordre de partir,quand on demanda ce que on devait faire de la loup garou(ce qui montra que ce n'était pas des débutants) le chef osa les épaules et dit simplement "tué la de n'importe quelle méthode"

Voila comment la peau de la louve se retrouva couverte de sang,de plaies net,la chair déchirer en profondeur ,on voyer encore le sang couler comme il pouvait sur cette peau ensanglanter,il n'y avait pas que ça dans les paies on pouvait voir apparaître des traces de tiges de plantes en effet on lui avait mis les tiges entières avec la fleur d'aconits tue loup avec par dessus de la poudre de sorbier. Dans le seule but de la faire agoniser lentement,c'est d'ailleurs ce qui se passer,la chair commencer à vouloir se gangrener à certains endroit pourtant cela ne fessait que quelques heures que son calvaire de torture venait de s'achever. Comme un corps sans but,comme une âme vadrouillant dans un vide complet,elle marcha encore et encore dans l'eau quand son regard sombre et vide se posa sur deux sol pleureurs qui avait leurs branches épaisses et immenses touchant le sol quelques mètres devant elle. Son instinct celui la même qui la maintenait encore en vie pour encore peu de temps,lui dicta de remonter sur la berge,elle eu tout le mal du monde à se mouvoir,elle du ramper sur le sol glissant,retombant plusieurs fois dans la rivière.

Enfin le dos courber sous un lourd poids invisible,elle entra dans l'épais manteau de feuillage qui fessait office de mur empêchant de voir ce qui se tramer à travers ses ramures. Elle s'appuya contre le tronc laissant sa main glissante du au sang qui la recouvrer aller du haut vers le bas cependant quelque chose l'empêcha de faire s'effondre son corps,elle ne sentait pas l'endroit comme ça dernière demeure,alors elle regarda sur sa droite l'autre arbre qui ressembler à deux gouttes d'eau ou elle se trouver semblait l'attirer mystérieusement. Traversant l'épais mur,les branches furent recouvert par ci par là de sang,entre les deux ramures qui tomber sur le sol il n'y avait même pas 5 centimètres,elle se retrouva déjà sous l'autre mur,elle sentait un froid l'envahir,ces genoux cessèrent de la porte quand elle arriva à côtes du tronc,elle s'effondra au sol,sur son côtes gauche,elle se cogna la tête sur une racine qui dépasser du sol.

Une sorte de fatigue très étrange l'envahit,elle était prête à accueillir ce qui arrivera,elle était éveiller mais comme dans une sorte de rêve ou une forme de chaleur était présente dans le corps mais qu'on n'était pas tout a fait là. Elle n'avait plus la force de respirer ainsi sa poitrine combattait pour chaque bouffées d'air. L'esprit de la louve quémander une chose sa mère adoptif,sa mère chienne,elle se persuada qu'elle aller venir le retrouver,la rassurer,prendre soin d'elle. Son cœur poussa un hurlement de loup profond,triste qui demander de l'aide mais son corps n'émit aucun son de la sorte,c'était un hurlement silencieux. Voila que son corps cessa le combat et que les paupières eurent tout le mal du monde à se refermer pour ne plus jamais se ré ouvrir,encore quelques centimètres et sans qu'elle ne le sache,elle sera libéré d'une vie passée en temps qu'arme vivante,de combat ou elle était toujours en train de risquer sa vie,de la punition. Mais tout ça elle ne le savait pas,si elle l'aurait su peut être qu'elle aurait abandonner bien plus tôt la vie qui l'habiter,aurait accueillie rapidement l'ombre de la faucheuse mais non elle avait encore un mince fil rouge qui la relie à la terre des vivants qui fut sur le point de ce rompre.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:48


Ferme les yeux





Il était près de 3 heures du matin quand je sortis de la boite de nuit où j'avais élu domicile une partie de la nuit. La semaine avait été morne et j'avais eu besoin de mon excitation hebdomadaire pour ne pas finir comme un vieux grabataire dans ma bibliothèque. J'aurais pu rentrer directement chez moi mais j'avais envie de marcher un peu sous la lune. Cela faisait un moment que je n'avais pas profité de la nature. Sortir mon nez des bouquins ne me ferait donc pas de mal. 1 heure plus tard mes pas m'avaient mené au bord de la forêt. Je levais les yeux vers le ciel. Beaucoup d'étoiles ce soir. J'allais rebrousser chemin vers la ville quand une odeur familière me chatouilla les narines. Du sang frais. Mais pas que.... De la poudre de sorbier et de l'aconit? Si ce que je sentais était exact, un loup était en train de mourir, et pas de la meilleure des façons...

Je courus en suivant l'odeur de sang frais. Au bout de quelques minutes à suivre un petit ruisseau, je suis tombé sur un triste tableau. Une jeune louve, encore une enfant à mes yeux, agonisait sous les branchages de saules pleureurs. Si la situation n'était pas si grave j'aurais ris de l'étrange symbolique de ce tableau. Par ironie du sort, la louve avait choisi l'arbre lunaire pour venir mourir. Elle se trouvait là, aux pieds de l'arbre comme une offrande à la Lune. Je m'approchais. Mon nez me piquait. Elle était vraiment en mauvais état. Le spectacle était affligeant. Seuls des humains pouvaient être aussi cruels. Mes yeux habitués à la nuit remarquèrent de la chair abîmée, des fleurs de napel et de la poudre de sorbier dans les plaies béantes de la jeune louve. Elle respirait à peine mais c'était encore régulier. Peut être arriverais-je à la sauver.

Je m'agenouille près d'elle, elle ne réagit même pas à ma présence. Elle a les yeux ouverts mais elle ne doit pas réellement me voir. Je la touche au visage, légèrement, ma main à  l'air bouillante comparée à sa peau. J'obtins une réaction. Elle tressaillit et ses paupières se rouvrirent.

N'aie pas peur. Je suis là pour t'aider. Je m'appelle Hansel. Je ne te veux aucun mal. Je m'appelle Hansel, je vais t'aider.... Ma voix était douce et grave, ma main lui caressait les cheveux. J'étais en train d'utiliser une capacité de vampire pour l'apaiser par ma voix. J'entamais une berceuse celte aux accents doux et chantant, que ma mère utilisait pour m'endormir quand j'étais enfant. La voix et la musique bien dosées ont toujours eu un effet apaisant sur les gens.

Pendant que je chantais je retirais une à une chaque tige d'aconit doucement, pour ne pas la brusquer et surtout je savais que cela n'était pas agréable. Elle avait de la poudre de sorbier dans chacune de ses plaies. Quel genre de monstre peut faire subir ça à un être vivant? Je n'avais pas le choix, je devais la mettre dans le cours d'eau pour nettoyer le maximum de plaie. Je me défis de mon manteau, de mon écharpe et de mon pull. Et j'en fis autant pour le t-shirt en lambeau de la jeune louve. Elle était famélique. Ses côtes saillaient sous sa peau. Je remarquais beaucoup de vestiges de maltraitance. Des bleus encore trop présents, des cicatrices qu'un loup ne devrait pas avoir... Cette louve avait un maitre... Et un sacré sadique de ce que je pouvais constater...  Doucement, je la pris dans mes bras, elle ne pesait quasiment rien. Elle glapit à peine. Mais quand je la mis dans l'eau froide elle se débattit.

Ne bouge pas! Si je ne t'enlève pas la poudre tu meurs ! Arrête.... Couché! ! ! Ma voix était ferme et sans appel, extrêmement froide. C'était un ordre, un commandement et si ce que je soupçonnais était vrai, elle avait un maitre et l'ordre était ce qu'elle connaissait de mieux. Je n'aimais pas parler aux lycanthropes comme s'ils étaient des animaux mais celle-ci n'avait l'air de comprendre que cela. Elle cessa de s'agiter. Brave fille, tu es gentille. Reste avec moi, ne t'endors pas.... Ma voix s'était de nouveau faite douce et apaisante.

Je nettoyais les plaies du mieux que je pus. Je n'avais pas beaucoup de temps. Je devais la réchauffer au plus vite. Je la remis sur la berge... Elle ne pouvait pas savoir la chance qu'elle avait eu de venir sous  un saule pleureur blanc. Cette variété avait des propriétés très puissantes en matière de guérison. Je pris des feuilles de différentes tailles et couleurs. N'ayant pas de pilon sur moi ( note pour moi même, prendre un petit kit lors de mes balades... ), je me mis à mâchouiller les feuilles. Pendant ce temps là, je cherchais des yeux d'autres plantes... Bingo ! De l'hamamélis, ou noisetier des sorcières. Heureusement qu'on était en Amérique du Nord et qu'elle était allée se mourir près d'un cours d'eau. Sa propriété vasoconstrictrice allait pouvoir me permettre d'arrêter les saignements. J'en cueillis des feuilles qui rejoignirent celles que j'avais en bouche... Un peu plus loin de la lavande. J'en cueillis des branches. Je vous déconseille de faire ce que je fais si vous êtes un simple humain, le goût est tout simplement atroce... Mais aux grands maux les grands remèdes... Mélangés à ma salive, les feuilles que je mâchais formèrent une espèce de pâte gluante. J'en étalais sur les plaies. Puis je suis allé chercher de la boue sur les bords de la rivière. J'y mélangeais les pétales de lavande et en étalais sur toutes les plaies. Je finis par mettre les plus grandes feuilles de saule sur la boue.

De mon écharpe, j'emprisonnais la louve et son cataplasme improvisé. Je finis par lui mettre mon pull et mon blouson. Je pris ses bras que je mis autour de mon cou. Je posais sa tête sur mon épaule pour bien la caler. Puis je la soulevais doucement. La cicatrisation commençait déjà à faire son oeuvre. Signe qu'elle ne mourrait surement pas. Je devais rentrer chez moi très vite... Heureusement le bois n'était pas loin. Une demi heure de marche plus tard à vive allure, je poussais les portes arrières de la bibliothèque et je descendis au sous sol. Ce n'était pas l'idéal mais au moins là bas j'avais une cellule... Elle servait avant pour y enfermer les livres rares mais elle était vide en ce moment. J'avais réaménagé le dernier étage de la bibliothèque pour les accueillir. La salle ne contenait plus qu'une table et un vieux lit de camps, abandonné la depuis quelques années. Je déposais la louve sur la table, remontait quatre à quatre les escaliers menant à mon appartement de vieux célibataire et revint avec des draps, couvertures, oreillers et de la poudre de sorbier... Je fis un lit rapide et j'y déposais la louve qui s'était endormie. Il me fallait attendre son réveil pour voir l'évolution des plaies et si ce que je lui avais mis faisait effet. Jusque là il me fallait attendre. Je fermais donc la cellule à clé et mis du sorbier tout autour. Je lui avais peut être sauvé la vie, mais ca restait un loup et c'était potentiellement mortel pour moi. Je remontais me chercher un plaid j'allais passé la nuit dans le fauteuil que j'avais installé face à la cage.







by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:48


Ferme les yeux



Pays des rêves?

Cette verdure dont elle effleurait de sa plante de pied nu était douce voir un peu froide,ce grand champ n'était pourvue ni d'arbre,nid'arbuste juste d'herbe qui avait par ci par la des fleurs sauvages :mauves,jaunes,verte,blanche,rouge une farandoles de couleurs avec plus ou moins de variante. Elle était assise tranquillement,elle leva les yeux vers le ciel qui était jaune,elle ne remarqua pas qu'il ne contenait aucun soleil. Elle s'allongea d'un geste pataud sur le dos dans le matelas végétal,un sourire sur le visage,que c'était bon de respirer!
La jeune fille était vêtu d'un tee shirt et d'un long pantalon,les vêtements étaient pour une fois propre sans aucune déchirure,elle-même n'était pas recouverte de crasse alors que rare était les occasions ou elle était laver.
Alors qu'elle roula dans l'herbe par amusement,elle entendit des chiens qui aboyer joyeusement. Elle releva la tête,les cherchant ce n'est que quelques minutes plus tard qu'une joyeuse meute arriva.

Les premiers se poursuivaient entre eux tout content,le reste suivaient,oscillant entre l'envie de faire partir du jeux et regarder. Tous passèrent à raz de son nez sans lui prête la moindre attention.
Intriguée elle bondit sur ses jambes à moitié accroupie et se mit à courir à 4 pattes vers la meute,elle se fit entendre par de bref sons sonores,elle n'avait pas de queue pour s'exprimer alors elle fit plusieurs petits bonds en aplatissant son avant main,un chien arriva la queue haute,les oreilles dressées,il fit le tour de l'humaine reniflant tout son corps. Une fois qu'il accepta,elle pu joué avec les autres.
Est ce que cela dura plusieurs heures?plusieurs jours? nul ne pourra jamais le dire mais celle qui était humaine aux milieu des chiens était surement la plus heureuse de tous.
Elle fit une petit pause entourer par les canidés qui formèrent un cercle autour d'elle et s'allongèrent dans différentes positions. Encore une fois,Laura s'allongea dans l'herbe sur le ventre cette fois,grattouillant au passage le ventre du chien le plus proche.Se souvenant de ce que disait ses frères/sœurs de portées qui la titré au rang de meilleure grattouille surnom qui avait durer 1 semaines.

Puis elle entendit un bruit de laisse qu'on détache,elle ne bougea que ces yeux de droite à gauche sur le moment,un chien haleter en marchant,curieuse elle se redressa sur ses coudes en tournant la moitié de son corps vers l'arrière. Qu'elle ne fut pas sa surprise mêlée à une immense joie que de voir sa maman chienne se promener aux côtes d'une humaine enfin elle ne voyer pas la personne mais sentait la présence proche du chien de chasse type pointer.
Ni une,ni deux,Laura couru vers sa tendre mère qui se figea sur place en voyant débouler vers sa personne une sorte d'humain qui courait sur ces 4 membres.

"MAMAN!MAAAMMMAAANNN!"""

Jappa joyeusement l'humaine qui courait ,cependant au lieu d'être accueillit par une léchouille,elle eu le droit au pincement de nez qu'elle sentit passer. Couinant comme un chiot,Laura se mit au sol en position de soumission. La chienne n'était pas contente,elle pouvait le lire dans ses yeux et elle prononça à répétition les mots

"VA T EN!!!VA T EN!!!"


Ne comprenant pas cette ordre ainsi que le refus qu'elle essuie,elle tenta une approcha à plat ventre,rien n'y fit elle se fit croquer l'oreille pas au point de saigner mais presque,sa mère hérissa son poil tout en grognant,celle qui se prenait pour un chien recula puis ce fit poursuivre. Courant un peu n'importe comment,elle lança plusieurs regard interrogateur qui n'eu aucune réponse. Puis soudain alors qu'elle courait en regardant vers l'arrière,elle ne sentit plus le sol,elle planer au dessus d'un grand vide. Agitant n'importe comment ces membres,elle ne pouvait se raccrocher à rien,elle tomba,elle se sentait en apesanteur,flottant en chute libre vers le bas. Elle hurla de son cri de loup,elle eu comme réponse

"Ce n'est pas encore la vraie fin"

Réalité:


Plus rien,plus que le noir,plus que des bruits inhabituelles.Laura reprit d'abord conscience ayant les yeux fermer,quand elle reprit pleinement conscience,elle leva son torse dans un geste brusque,une douleur la traversa de part en part,lui laissant échapper un couinement de douleur,elle retomba sur? Mais,mais ou se trouvait elle? sur quoi elle était? c'est quoi ce truc carré blanc?ça porter une odeur mélanger à la sienne. Il fallait sortir de ce pétrin sauf que son corps était encore engourdie et elle commença à être de nouveau à demi consciente,elle laissa son corps tomber sur le côtes droite mais se retrouva emmêler dans les draps,elle se débattit, arrachant avec ses griffes le tissu et se libéra,elle se dépêcha enfin à la vitesse d'une tortue de s'éloigner de ce qui l'avait emprisonner,elle montra les dents à tout ce qui se trouver dans la cage.



Elle se sentait piéger et avait peur,rien n'était comme d’habitude,elle se souvenait de ce qui s'était passer jusqu'à voir des saules pleureurs mais ensuite c'était le brouillard,pas le temps de rechercher des souvenirs,elle était dans une cage autre que la sienne,elle se réfugia dans un coin,les yeux affolées,elle releva les babines en grognant quand elle déposa le regard sur un être vivant poster sur un canapé. Elle s'appuya sur le fer pour se relever mais encore un éclair de douleur la traversa,elle se raidit un instant et se secoua à la manière d'un chien pour la faire partir peine perdu,elle passa la main dans son dos qui n'était pas nu,une seconde surprise elle avait de nouveau habit sur elle,elle prit comme elle put le tissu en le reniflant,il y avait une odeur la même que celle du canapé. Pourquoi diable il était là? pourquoi diable elle n'était plus en forêt quoi qu'il en soit,elle avait sentit que ce n'était pas un être humain,son premier réflexe fut de foncer contre barreaux à demi-debout avec son corps fortement pencher en avant ,toutes armes dehors,elle grogna,bien entendu ce qu'elle avait vécu l'empêcha de faire 3 pas qu'elle tomba à genoux épuiser,les quelques blessures dans son dos se ré ouvrir,elle était encore présente à cause du traumatisme qu'elle venait de vivre. Elle regarda la pièce ne reconnaissant rien puis se recula sur ces gardes,elle ne cessa pas montrer les crocs,l'agressivité poussé par son instinct de survie l'empêcher d'avoir un raisonnement mental,chaque bruits ou mouvements étaient perçut comme une agression. ,elle avait les images qui passent en boucle dans sa tête,sa peur ne fit que s'accentués,elle leva la tête vers le surnaturelle mais déjà ces yeux se révulsèrent dans ces orbites,Laura tomba dans un mini malaise.




by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:49
]


Ferme les yeux





J'avais fini tomber de fatigue. Un sommeil sans rêve. Cela faisait longtemps que je ne rêvais plus. 60 ans peut être. Ca s'était arrêté avec lui. Le vieux canapé était plutôt confortable. Il faudra juste le faire un peu rembourré. Je fus tiré de ce sommeil par des grognements. J'eus du mal à ouvrir les yeux. Mais une fois bien réveillé, je compris tout de suite ce qui n'allait pas. J'avais devant moi une louve coincée dans le corps d'une humaine. C'était un crève coeur de la voir comme ça. Elle était affolée, elle avait peur. Je ne bougeais pas du fauteuil. Ma seule présence était déjà une menace pour elle. Je l'observais, prenais des notes mentales. Elle se comportait comme un animal... Un chien? Avait elle conscience d'être humaine? J'avais un gros doute... Elle grognait, montrait les dents, sortait les griffes.... Non définitivement, j'étais sûr qu'elle n'avait pas été élevée comme une humaine.

Quand elle fit un malaise à force de se surmener, je me levais du fauteuil et rejoignis le frigo à l'autre bout de la pièce. Deux secondes pas une de plus, c'est le temps qu'il me fallut pour y arriver , l'ouvrir et sortir de l'eau et une plaque de steack de boeuf... Oui bon passant la plupart de mes nuits là, j'avais fini par m'y installer un frigo avec de quoi casser la graine si une petite faim me prenait.... Je mis la viande gonflée de sang dans une assiette et versa l'eau dans...... une bassine trouvée dans l'armoire. Bon je vous l'accorde ce n'est pas vraiment le top du top mais quelque chose me disait que ce serait de loin le repas le plus riche qu'elle verrait depuis longtemps. Quand je m'approchais de la cage, je m'assurais qu'elle était encore suffisamment dans les vapes pour déverrouiller et entrer. J'eu à peine le temps de poser le tout devant moi et de sortir pour fermer la cage qu'elle se réveillait déjà.

Je verrouille la cage et me retranche derrière la poudre de sorbier qui, si elle n'a aucun effet sur moi, contient efficacement les loups. Je ne bouge pas de ma place. Je la regarde se réveiller lentement. Elle me voit. Je ne bouge pas. Je ne fais que la regarder... Je décide de m'adresser à elle, d'une voix calme, posée et douce.

Bonjour... Je suis Hansel... Je t'ai trouvé dans les bois, près de la rivière... Tu étais en mauvais état je t'ai soigné. Je la vois qui m'écoute alors je recommence.Bonjour... Je suis Hansel... Je t'ai trouvé dans les bois, près de la rivière... Tu étais en mauvais état je t'ai soigné. J'ajoutais ensuite .Tu es dans ma maison. Je t'ai trouvé. Je te donne des vêtements, je te donne de l'eau, je te donne de la viande... Je suis Hansel et je ne te veux pas de mal.


Je ne bougeais toujours pas. J'attendais la réaction de cette femme-louve.








by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:49


Ferme les yeux



C'était flou,les images tournent sans vouloir s'arrêter,la louve battit des paupières,le monde tourner encore trop vite,elle se releva doucement fermant les yeux quelques secondes. Ces muscles étaient fatigués,tout en elle crié un peu de repos mais il y avait aussi tout en elle:la peur d'avoir à subir encore une fois quelques choses. Elle se mit à 4 pattes,les genoux au sol,les coudes également. Il y a cette présence non loin d'elle,elle leva la tête regardant ce qu'il tenait dans ses mains en premier lieux ensuite,elle le regarda pour définir un peu qui il était. Il se mit à parler en même temps son odorat décida de lui indiquée que de la viande était tout prêt mais elle n'essaya pas de voir ou la nourriture ce trouver,cette voix! Ce n'était pas la première fois qu'elle l'entendais elle en était quasiment sur.
Alors c'est là que des images quasiment irréel comme ci c'était un souvenir mélanger à un rêve apparut devant ces yeux. Elle le fixa sans ciller,oui ce visage c'était le même que celui sous le saule. Cela ne changea pas l'avis qu'il était une menace mais c'était donc lui qui l'avait trouver. Des questions tels que pourquoi l'avoir sauver?que veut il?quel est le but? la faire travailler comme Dan?
Elle se releva sur ces deux jambes péniblement toujours dans une attitude basse en avant en réalité elle n'avait jamais été droite de sa vie,se redresser juste pour la dominance oui mais toujours avec son haut du corps en avant.

Elle posa enfin les yeux sur ce qui trôner sur le sol,un plat de viande,elle eu un air surpris avant de froncer les sourcils un piège? Son ventre la voulait,son esprit se disait que ce serait peut être la seule occasion et qu'il fallait la saisir. De long va et viens avec ses yeux entre le nourriture et le surnaturelle alors que elle s'approcha de sa gamelle s'en suivit. Ce qui était compliquer pour elle c'est que cette source de manger était proche de la porte et que donc à tout moment,il pouvait rentrer et la mal mener,elle n'oublia pas que tout était inhabituelle depuis son réveil et en plus elle était dans une cage ce que ces maîtres avaient depuis sa naissance établie comme étant une sorte de contrôle sur elle. Elle n'était plus qu'à quelques centimètres des steaks,qu'elle s'arrêta,fixa en menaçant l'homme,puis elle rebroussa chemin ce petit jeux dura 1 demi heures avant que la faim ne l'emporte.

Prudente elle s'abaissa vers la nourriture toujours aux aguets,elle s'agenouilla en approchant son visage,elle renifla le contenu plusieurs fois puis avec ses dents prit l'assiette entre celle-ci pour la faire glisser en même temps qu'elle s'éloigner très rapidement. Elle se mit à dessus de la viande,en grognant,elle menacer directement de ne pas approcher une fois satisfaite,elle approcha une main de la viande et elle commença à écrabouiller les steaks. Elle était à la recherche d'éventuelles cachets dissimuler,elle était attentif aucune envie de devoir d'un coup tomber de sommeil,Dan au début lui donner des somnifères directement dans la bouche mais quand elle se mit à être trop dangereuse et plus dub,il en avait cacher dans la nourriture. Ce n'était pas tout le temps qu'il  le fessait mais elle avait du se montrer intelligente pour trouver ces petits choses bien bien cacher. Au final,il avait du trouver du produit en seringue(avec un fusil hypodermique) pour la flécher ou en liquide pour l'injecter dans la nourriture . Son petit manège fait,il ne fallut pas plus de 2 minutes top chrono pour qu'il ne reste plus de trace de bœuf,elle lécha l'assiette à même le sol.

Elle ne savait pas saisir correctement les objets avec ses mains,elle pouvait lors des combats saisir son adversaire mais cela n'était pas pareil que de tenir un verre ou autre.
Deuxième étape pour Laura c'est d'aller boire,pareil même manège,toujours des menaces mais elle ne prit pas la gamelle d'eau avec elle,elle lapa telle un chien en étant à 4 pattes.
Au final,elle s'essaya le visage contre son bras droit et se pourlécha au cas ou de la nourriture était encore autour de sa bouche. La digestion déjà entamer,la rendait plutôt pataud,elle chercha un endroit pour dormir,la table semblait former une sorte de protection,prudemment elle s'en approcha reniflant les pieds puis elle alla en dessous,examinant celle ci,elle était agenouiller et parfois avec ses mains toucher le matériaux. Elle jeta régulièrement des coups d'œils à ce Hans,ça elle avait imprimer dans sa tête. Elle s'assit face à l'être vivant ainsi elle garde un œil sur lui en permanence,son dos la lancer et surtout elle se sentait comme compresser au niveau de la poitrine en effet ce qu'elle ne savait pas c'est sur l'écharpe était toujours autour de son torse. Elle secoua sa tête,quand elle crut voir un quelconque mouvement de Hans elle se mettait en position d'attaque.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:50


Ferme les yeux




Voir cette jeune fille ainsi était un crève coeur. Une lueur de haine passa dans mes yeux. Décidément il n'y avait que la nature humaine pour être aussi cruelle avec ceux qui étaient différents. Je serrais les poings de rage...

Mais qu'est ce qu'ils t'ont fait ces humains... Mais je me radoucis vite en voyant l'effet que cela avait sur toi. Inutile de t'effrayer plus que tu ne l'étais déjà. Pendant une demi heure je te regarde faire des aller-retour de ta place dans le coin le plus reculé de moi et la viande. Pendant tout ce temps, je te parle. De tout et de rien, du beau temps, de la pluie, de la lune si jolie quand elle est pleine, de ma dernière sortie en pleine nature au sommet d'une montagne au dessus des nuages où la nuit la lune semble flotter aux dessus d'une mer de nuages aux allures de coton. Je n'égare dans un débat philosophique en me demandant si c'est comme marcher sur du coton ou de la guimauve...

Quand tu finis par prendre la viande, je m'assois au sol. Je sais que j'en ai pour un moment. Je te regarde fouiller la viande à la recherche de quelque chose. Je ne sais pas quoi. Mais quand ce fut fini tu engloutis le tout sans prendre le temps de réellement mâcher. As tu tellement peur que je reprenne ce que je t'ai donné. Tu n'arrêtes pas de grogner. Je sais que tu me menaces pour que je ne m'approche pas. Alors je ne bouge pas. Je respire très lentement. Je n'exquise aucun geste vers toi.

Quand tu termines et décides de te poser, je vais pour me lever mais immédiatement tu reprends une position défensive. Alors je me réinstalle et je te parle d'une voix douce, chaude et posée. Je te répète que je ne te veux pas de mal que tu es à l'abri que je m'appelle Hans et que tu es à l'abri. Je décide de t'expliquer ce que tu fais dans la cage.

Je suis désolé d'avoir du te remettre en cage mais tu me sembles énervée et tant que tu seras un risque pour moi je ne te ferais pas sortir. Je t'ai trouvé hier soir dans la forêt. Tu étais en train de mourir. Je t'ai soigné. Ce que tu as sur toi c'est mon pull. Essaie de ne pas me l'arracher s'il te plait. Évite de trop bouger. Tu as beaucoup de blessures et elles risqueraient de se rouvrir. Tu as été très abîmée et ton don a besoin d'un peu de temps pour te soigner donc il faut que tu te reposes un minimum. Tu n'as rien à craindre. Tu es chez moi ici. La ou les humains qui t'ont fait ça ne te retrouveront pas. Qui t'a fait cela? Tu le sais? D'où tu viens? Comment tu t'appelles? Moi mon nom c'est Hans. Ton nom à toi c'est quoi?

Par un échange banal, j'essayais de te montrer que tu ne devais pas avoir peur de moi. Le but étant d'ouvrir cette porte quand tu me feras confiance. Mais pas la barrière de sorbier. Je ne suis pas fou.




by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:50


Ferme les yeux



Il parler,il parler c'était très étrange,trop étrange pourquoi voulait il lui parler? est ce un test de Dan?pensait il qu'elle aller de nouveau parler après toute ces années ou même ses cordes vocales à part pour parler le langage animal ou émettre des sons tels que le grognement n'aller plus savoir comment formuler un mot. Qui était il? complice? nouveau maître? Peut être est ce l'effet qu'avait la nourriture sur son corps,peut être la fatigue de son expérience vécu plus tôt mais elle l'écouta,il y avait quelques choses dans cette voix d'étrange: pas d'ordre,pas de rancune,pas de méchanceté. Elle pointa ses oreilles en avant ne voulant pas perdre un mot qui pourrait révéler le piège potentielle de ces paroles.Ses paupières de plus en plus lourde,était a demi clos,luttant pour ne pas s'endormir,elle resta aux aguets. Quand il eu finit,elle regarda le pull qu'elle avait sur elle,il était normalement à lui pourquoi le lui avoir donner?
Elle fixa ses yeux dans ceux du surnaturelle sans un battement de cils quelques secondes la méfiance était remplacer par l'interrogation puis de nouveau l'agressivité regagna ces prunelles. Elle lui aboya dessus en guise de réponse,elle s'agita un peu,il devait savoir qu'elle n'avait pas le droit de répondre alors pourquoi demander?elle s'attendait à voir ses maîtres surgir derrière l'homme assis,elle regarda attentivement derrière lui pendant plusieurs minutes,les griffes au sol qui joué à glisser sur celui ci. Puis ne voyant toujours personne,elle angoissa à l'idée de la nouvelle torture qu'il avait inventer portant sa main gauche sur son cou,elle mis son pouce et son index de chaque cote de son collier et commença des mouvements de droite à gauche ainsi qu'inversement sur l'objet c'était son tic d'angoisse pas simplement nerveux,quand la situation était trop compliquer pour elle mentalement,elle prenait son collier pour exécuter toujours ces mêmes mouvements.

Elle recula pour se lever derrière la table,c'était décida si il devait se passer quelques choses autant que ce soit maintenant,elle regarda autour d'elle puis

"L....lau....LAURA"

Elle se crispa aussitôt sachant la bêtise qu'elle venait de faire,elle grogna en montrant les dents,elle sentit ces cordes vocale comme lui faire mal,elle avait parler d'une voix très grave et caverneuse nullement habitué à parler l'humain (ref voix laura: césar la planète des singes)

by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:51


Ferme les yeux




La louve m'avait écouté. Elle me comprenait j'en étais sûr!  Et quand je lui ai demandé son nom elle s'est énervée. On aurait dit qu'elle me disputait ou m'injuriait parce que je voulais qu'elle me parle. Elle jetait des regards affolés partout comme si elle cherchait un piège. Quand elle se recula derrière la table et qu'elle me donna son nom ,  on aurait dit qu'elle était prête à prendre une correction pour une bêtise ou pour avoir fait preuve de désobéissance.... Il fallait que je lui montre que ce n'était pas le cas. Sa voix était extrêmement caverneuse comme si elle parlait pour la première fois après des années de silence. Tout en me levant pour chercher après une récompense je me suis mis à parler.

Laura? C'est ton nom? Il est très joli. Je suis content que tu me l'ais dis.
Est ce que tu saurais dire mon prénom ?Hans est mon prénom ....  Laura? C'est très bien de m'avoir parlé.
 


Je suis allé jusqu'au frigo où il restait un paquet de jambon. ..Bah c'était plutôt pas mal comme récompense.... Je me suis redirigé  vers la cage et tout en lui parlant pour lui demander de dire mon prénom je posais au sol de l'autre côté des barreaux une demi tranche de jambon en récompense pour m'avoir donné son nom.

[Tu n'as pas à avoir peur avec moi. Je ne suis pas avec les gens que tu connais. Je ne suis pas Comme les gens que tu connais. Je ne te ferais pas de mal. Je veux être ton ami et surtout je veux te soigner. Il faut que je change tes pansements et que je vérifie la cicatrisation  de tes plaids.  Est ce que tu me laisserais entrer regarder sous mon pull pour changer les pansements que je t'ai mis?

Je m'étais rassi face à la cage dans la même position que tout à l'heure . Le paquet de jambon était devant moi et je mangeais la demi tranche qui allait avec celle que j'avais posé dans la cage

by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:52


Ferme les yeux



Pas de punition......pas de correction.....PAS DE PUNITION???????? Laura était un peu déboussolée,elle attendit encore un peu avant de  reprendre une attitude agressif moins crisper,elle fit retomber ces lèvres sur ses crocs,elle les releva quand ce Hans ce leva pour se diriger vers le boite froide c'était ainsi qu'elle la dénommé dans sa tête,sa Dan en avait quasiment tout le temps avec lui,il prenait souvent des choses en verre appeler bières pour les boires.
Elle était complètement dubitatif quand l'être surnaturelle lui dit que c'était bien de parler. Sa n'avait pas été bien sauf au début ou elle avait appris ensuite,on lui avait dit que sa ne l'était pas en ajoutant la correction pour accentué l'effet de compréhension. Pourquoi devoir dire son nom? elle fut carrément étonner quand il mit un gros bout de jambon dans la cage,cette nourriture sa elle le savait sa signifier récompense,sa maman lui avait dit "si tu a du jambon,c'est que tu a une récompense du maître"

Alors cette signification que voulait elle dire? sa serait Dan se serait étrange car il y a bien des années qu'il ne lui en donner plus mais lui elle ne l'avait jamais vue ni entendu avec les maîtres comment pouvait il savoir? Elle sentit l'air en regardant le morceau au sol,rien d'anormal,elle "danser" d'avant en arrière encore craintif. Il avait reprit sa place assise en lui parlant,elle l'avait écouter même si ces yeux étaient rivés sur la tranche. Elle fit un pas hésitant vers la tranche,puis regarda ce Hans en grognant l'air de dire je ne serais pas rouler mais comme il ne fit rien,elle avança encore puis à chaque minutes un peu plus,elle se retrouva bientôt toute proche,elle s'accroupit et se tordit en avant pour l'attraper du bout des griffes sans quitter des yeux l'autre derrière la grille. Elle la goba,sans mâcher trop de temps de perdue si jamais.
Elle resta accroupie,scrutant le paquet devant Hans,elle avait comprit qu'il en restait mais que faire obéir? mais a quoi? la confiance n'était pas encore trop présente.
Elle dit en langue animal

"Maitre?"

Elle ne se rendit pas compte réellement quelle avait utiliser sa langue maternelle,c'était trop naturelle de l'employer pour y prêter attention. Elle enchérit toujours en langue animal

"Hans!!! Maitre?hans?"puis répéta toujours dans la même langue "hans!hans!hans"

by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:52


Ferme les yeux





Enfin j'avais une bonne réaction de la louve. j'étais peut être tombé sur quelque chose de positif avec ce jambon... Bon elle se méfiait encore beaucoup... Mais elle me parlait. Ou plutôt elle aboyait. Je suppose qu'elle me répond mais je ne la comprends pas...

Ah Laura! Je vois que tu me comprends mais moi je en te comprends pas. Pourrais tu recommencer avec le langage humain? Je sais que c'est difficile et que tu n'as pas l'habitude mais j'aimerais que tu m'appelles en langue Humaine.

Je me relève... C'est que je commence à avoir soif avec tout ça. J'ai perdu l'habitude de discourir pendant des heures de choses banales... Je retourne au frigo et me prends de l'eau. Je dévisse la bouteille et en prends une bonne rasade avant de retourner m'asseoir avec. Une fois de nouveau devant la cage je recommence à lui parler. Chaque fois que tu me parles en langage humaine tu reçois des bouts de jambon.

Laura. Tu as été blessée tu te souviens? J'ai besoin de regarder si ça guérit mais pour cela il faut que je m'approche de toi. Me laisseras tu m'approcher sans m'attaquer? Je dois regarder sous le pull. Tu me laisses faire? Je dois entrer dans la cage. Tu m'en donnes le droit?

J'attendais les réactions de Laura. Je devais lui montrer que je n'étais pas une menace, que je ne cherchais que son bien. Mais je refusais de mourir pour soigner quelqu'un qui ne voulait pas de mon aide.



by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:52


Ferme les yeux



Il ne comprend pas pourtant ce n'était pas un humain,elle le sentait,en même temps elle n'avait jamais rencontrer quelqu'un qui réellement la comprenait,elle n'avait vue que différentes espèces de créatures dont certaines étaient presque comme elle mais parler très peu le langage animal,elle ne comprenait pas pourquoi alors qu'il était aussi en partie animal,oui bon elle était un animal c'est ce qu'elle avait conclu sachant que son côtes humain n'avait jamais été sollicité comme tout être humain normal. Elle ne savait pas trop comment réagir,elle devait parler cette langue étrangère qu'elle avait apprit mais elle avait oublié quasiment tout ces apprentissages,non pas qu'elle était bête seulement ne pas parler pendant presque 10 ans l'humain et ne devoir que tué et suivre son instinct de prédateur ne rendait pas la mémoire facile car le cerveau occulté naturellement ce qui ne lui sert pas. Alors qu'il se leva et qu'il se dirigea vers la boite froide,elle attendit le moment ou il était le dos tourner pour essaye d'articuler quelque chose

"A....AAA...AAAssssss"

Certains lettres n'avait plus leurs consonances dans sa tête,le A était simple comme son propre nom en comporter,le S était simple comme le serpent qui parle. Elle obtenue une récompense,elle goba encore. Quand il se rassit,elle observa la bouteille méfiante,si il lui prenait l'envie de lui balancer quelque chose de liquide sur la figure,elle aura le temps de l'esquiver. Mais quand il reparla,toujours avec cette voix qui n'avait jamais de méchanceté,ce qui était pour une fois agréable,elle fronça les sourcils en mode interrogation,il voulait rentre dans la cage mais semblait demander quelque chose,qu'elle avait beaucoup de mal à comprendre. C'était elle qui était autorisé,c'était le maitre qui ordonner jamais l'inverse. Elle fit un effort de concentration mentale pour tenter de dire son incompréhension. Elle tendit le bras vers lui,relevant un de ces doigts en mode recourber vers sa paume pour le designer

"Iarre....Biz...Bizarre!!"


Elle avait fait un gros effort pour articuler et sortit le mot,elle se mit accroupie en gardant les mains sur le sol pour faire deux appuie supplémentaire. Elle attendit sa récompense,elle attendit encore plusieurs bonnes minutes avant de tente de communiquer,elle le dessigna à nouveau avec sa main,puis la porte elle n'avait pas asse de vocabulaire pour dire ce qu'elle voulait en une phrase complète,elle voulait sortir mais ne savait pas si c'était la nuit ou le jour donc si il l’emmènerais dehors pour qu'elle chasse car oui dans sa tête il ne pouvait pas en être autrement,c'était ainsi qu'était sa vie et rien d'autre.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:53


Ferme les yeux






Elle avait essayé de dire son nom. C'était un progrès. je lui lançais un bout de jambon. C'était pas terrible comme façon de faire mais je n'étais pas assez en confiance pour mettre la main directement dans la cage. Ensuite, elle me dit que j'étais bizarre. Je ris.

Ahah. Oui je peux avoir l'air bizarre à tes yeux. Mais dis toi que tu es bizarre pour moi aussi. Essaie de répéter après moi HANS , HANSSS J'articulais bien pour qu'elle entende les sonorités. Une fois qu'elle eut correctement dis mon nom je lui rendis un bout de jambon.

Elle me montra qu'elle voulait sortir... Mais cela n'était pas possible. Je n'avais aucun moyen de la contrôler. Et elle n'avait pas confiance en moi. Il fallait que je trouve un moyen de l'amadouer.

Je sais que tu voudrais sortir mais tu ne peux pas. Tu es blessée. Tant que tu ne seras pas guérie tu ne sors pas. Je renonçais à examiner son bandage aujourd'hui. Je me levais donc en refermant le jambon et me dirigeais vers le frigo pour l'y ranger. Une fois cela fait, je dis à la louve.

Laura? Tu devrais dormir. Ca t'aidera à mieux cicatriser. Je vais faire pareil.

Je me suis dirigé vers un tiroir et en ai tiré une veilleuse. Béni soit l'ancien bibliothécaire qui avait des petits enfants et qui m'avait laissé tout un stock d'objets inutiles jusqu'à présent. Je branchais la veilleuse près de la cage pour qu'elle ait une source de lumière. Puis j'éteignis . Je voyais très bien la nuit, comme elle surement. Je suis retourné dans mon fauteuil, avec un plaid. Et m'y suis installé pour la nuit.

..........................................5 JOURS PLUS TARD..........................................

Bonjour Laura. Comment te sens tu ce matin? Je peux entrer pour vérifier tes bandages?



by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:53


Ferme les yeux



Il n'aller pas la laisser sortie,elle l'avait bien compris mais la raison était asse obscure,oui elle était blesser et alors?! Jamais Dan ne ce soucie vraiment de ça,quand elle rentre blesser,il regarder vite fait au pire il enlever le crocs restait dans la blessure mais pas de bandage,de désinfectant ou autre,il n'avait pas à la soigner réellement il faut dire du à son pouvoir d'auto guérison. Il y a bien eu des fois ou elle avait du avoir des attentions sur sa santé quand elle avait été empoissonner par une sorte de créature pleins de piquants empoisonner mais elle n'était pas installer comme dans cette cage,et la voix était toujours charger de cette forme d'autorité supérieur,d’animosités aussi.

Elle le regarda se levé,un peu sur ces gardes pour aller ranger le jambon,elle comprit que c'était fini et attendit en regardant ce qu'il fessait ce qu'il aller inventer,peut être qu'il aller partir la laissant dans le noir encore un moment,ou il aller devenir méchant elle ne savait pas de quelle manière mais elle avait l'habitude de l'imprévisible avec Dan surtout l'imprévisible de méchanceté.
Il sortit un truc rond qu'elle n'avait jamais vue de quelques par. Laura se redressa prête à parait mais ce Hans fit un truc tout a fait magique! Il posa l'objet proche de sa cage et d'un coup elle s'alluma comme par enchantement,elle en était stupéfait,les griffes et crocs sorties au cas ou elle resta à la même place pour observer quand la lumière fut éteinte,l'autre devient un soleil dans la nuit,méfiante elle se dirigea debout au fond de la cage et observa curieuse cela dura un bon moment ces prunelles lumineuses finirent par se diriger vers le sol,elle était prête à dormir comme toujours à même le sol,cette chose sur lequel elle s'était réveiller ne lui inspirait pas confiance et puis elle ne savait pas à quoi sa servait étant toujours seule dans sa cage et dans la pièce ou elle se trouver.

Durant un moment enfin plusieurs "Bonjour" 5 si elle n'avait pas oublié de compter,Hans n'eu aucun mauvais geste envers elle,même si parfois elle monter encore ces armes personnelles ou grogner,elle ne l'avait pas fait depuis la veille était plus en confiance avec ce nouveau maître. Par contre son état de santé ne s'amélioré pas et ne prenait pas non plus le bon chemin en effet même si beaucoup de blessures étaient désormais disparut,elle en garda encore 2 les plus grands et les premières qu'elle avait reçu quand elle fut attaché pour la punition par ces humains inconnues,rien à faire elle garder encore ce choc en tête même si l'apaisement que Hans offert par sa voix et la façon qu'il la traiter lui donner chaque jours un peu moins d’appréhension. Elle n'avait montrer aucun signe digne de l'animal qu'elle était, on caché sa souffrance en mangeant et évoluant normalement. Quand le surnaturelle lui demanda si il pouvait rentrer,elle se mit debout, et patienta en regardant la porte,elle rajouta au bout d'un moment

"Hans!cage*désigne la porte de la tête*cage hans"

Bien que mal formuler,elle ne donner pas sa permission car elle n'était pas faite pour donner mais d'agir pour  c'était ce qu'on lui avait inculqué dès le bas âge. Elle le regarda s'approcher,il semblait étrange comme indécis un instant,elle patienta en fixant la porte. Au bout d'un moment,elle fit la porte s'ouvrir en premier et le surnaturelle venir mais pas immédiatement. Elle était plus nerveuse quand il entra complètement sans refermer la porte,à mesure qu'il parler en s'approchant,une peur s'installa dans les yeux de la louve irrémédiablement elle pensait à tout les mauvais traitements quand Dan rentrer dans la cage ce n'était pas pour des beaux actes parfois c'était neutre sans que rien ne se passe niveau physique,il remplissait la gamelle mais la louve était toujours à bonne distance.
Laura se colla de plus en plus sur les barreaux avec son dos si elle aurait pu disparaître elle l'aurait fait,quand il fut tout proche et tendit la main vers elle,elle la regarda comme ci c'était la chose la plus dangereuse du monde,il parla ce qui l'empêcha de s'enfuir car cette voix était plus réconfortante que bien d'autres qu'elle avait connu. Quand il avança encore main tendu en avant,elle se ratatina sur elle même puis toujours contre les barreaux elle se laissa glisser lentement vers le sol toujours le regard fixé sur ces mains. Enfin à un moment,elle ne su dire combien de temps,elle sentit le vêtement bouger sur elle,elle respirait fort et cour,les mains accrocher au grillage,elle était terrorisé mais n'oser pas bouger de peur d'avoir la punition,elle avait le regard fuyant et ne le fixer jamais dans les yeux par peur qu'il ne se fâcher.


Il aller découvrir surement ces blessures ouvertes dont le sang coaguler était de couleur noir,un peu de pue ou autre forme d'infection bien entamer mais ça elle n'y pensait pas,c'était pas ce genre de détail qu'elle s'était un jour poser dans sa cervelle. Dès l'instant ou sa peau était effleurer même à peine par Hans,elle était travers de tressaillent intense et fort,elle ne pouvait s'en empêcher,elle couina de douleur quand il était surement en train d'examiner l'une de ces plaies tout en tournant sa tête dans un geste vif pour le mordre sauf qu'elle se contrôla sachant que Dan ne toléré pas le moindre écart,Laura fut prise de terreur et fonça dans un coin de la cage puis deux secondes plus tard se releva et couru jusqu'à la porte pour s'enfuir,il pouvait bien parler doucement ou non elle ne l'entendait pas,sa terreur prit le dessus.

Sauf qu'au lieu de pouvoir sortir à toute vitesse,elle fut propulser en arrière par quelques choses,elle avait émis un cri de douleur quand elle atérit pile sur le dos. Elle fut pousser à se relever et à retenter de partir,encore une fois elle fut repousser,alors la peur d'être coincer forma une sorte de colère,elle s'approcha de l'ouverture essayant de l'attaque en mordant le vide ou le griffant le résultat fut toujours le même elle se sentait repousser et sa ne semblait pas céder. Après mainte essaie,à bout de souffle,elle redescendit un peu en pression,cette voix elle tourna la tête vers Hans qui venait de lui donner un ordre,un vrai! Qu'elle était exécuta directement comme un bon animal dresser.  


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Hans Grimm
Daybreakers
Rangs : Médiateur
Groupe : Vampire
Avatar : Jensen Ackles
Bouille? :

Amour? :
Messages : 149
Date d'inscription : 24/06/2018
Localisation : partout et nul part

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:54


Ferme les yeux




"Hans!cage* Laura désigna la porte de la tête*cage hans"

Elle me laissait entrer... Mais j'y allais à reculons. Bon elle avait peur mais ne montrait pas les crocs. Je lui parlais, la rassurait, d'une voix aussi calme et douce que possible.

Quand je suis devant elle, elle est collée contre les parois de la cage. J'ai à peine effleuré le pull pour lui enlever qu'elle s'affole. J'ai beau lui dire de se calmer que je ne lui veux pas de mal. Rien n'y fait elle est terrorisée et foncé tête baissée  plusieurs fois dans le mur de sorbier.

Mais elle était une louve et ne pouvait pas passer le mur de sorcier. Elle s'entêtait. Malgré mes paroles rassurantes mes gestes apaisants elle ne s'arrêta pas. Je n'avais plus qu'une solution qui me rebuttait mais aux grands maux les grands remèdes.

Laura ! Couché!  Aux pieds! Vite! aboyais je. Et malheureusement cela fonctionna. Je soufflais mon irritation. Mais je n'avais pas le choix. Soit je la soignais maintenant soit elle  mourrait d'une septicémie.

Pas bougé! Ma voix était dure.  Mais c'était nécessaire. J'ai réitéré mon ordre plusieurs fois le temps de panser les plaies de les désinfecter. Et au final maintenant elles allaient guérir Brave fille.
C'est bien tu bas été courageuse...


Je lui caresse la tête quand tout est fini. Je ressors de la cage. Je referme bien la porte. Je vais jusqu'au frigo et en sors deux grosses tranches de jambon que je suis allé acheter chez le boucher exprès.  Tiens mange. Je lui donne la récompense.Alors c'est pas mieux des bandages propres et des plaines soignées ?

Je repars au frigo et je me sors un petit cocktail maison. Un sang millésimé... Il m'avait coûté cher celui là. Mais avec cette semaine de fou et Waverly je ne pouvais pas faire autrement. Je verse l'intégralité dans un verre teinté. Je retourne à mon fauteuil défoncé. Je m'y installe et commence à déguster mon verre. Peu à peu mes yeux s'assombrissent. Heureusement je suis trop loin de Laura et dans l'ombre pour qu'elle puisse s'en apercevoir. Je déguste en silence. Il y avait eu trop de bruit pour mes pauvres oreilles. Ce n'est qu'une demi heure après, mes yeux redevenus normaux, que je me lève et vais laver mon verre. Une fois lavé, séché et rangé, je me tourne vers Laura. Elle a l'air toute malheureuse dans la cage. Finalement je ne suis pas mieux que son ancien maître... Je la laisse enfermé tout comme lui. La cage n'est pas bien grande en plus... Bon aller je la laisse sortir... Mais je prends mes précautions.  Je ramasse la poudre de sorbier autour de la cage et la répand tout autour de l'escalier et sur les marches. Ainsi elle ne pourra pas aller à l'étage mais pourra circuler dans la cave. Elle faisait un bon 50 mètres carré, il y avait de quoi faire. Je me dirige vers mon armoire et je vais chercher un mélange de poudre que je mets à côté de mon fauteuil. Si jamais la demoiselle voulait ma peau cette poudre l'endormirait illico. Je me dirige vers sa cage, la miss est terrée au fond. J'ouvre la porte en grand et retourne m'asseoir dans mon canapé.

Laura? Tu peux sortir si tu veux. Je ne te disputerais pas.


by FRIMELDA

_________________
C'est à ses manières qu'on juge un homme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Laura Cooper
WolfRed
Avatar : emma rose robert
Messages : 145
Date d'inscription : 25/06/2018

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  Sam 7 Juil 2018 - 20:55


Ferme les yeux



Arrivée prêt de lui,elle l'entendit souffler,il n'était pas content du tout,elle exécuta tout les ordres sans broncher même si pendant qu'il la soigner,elle aurait bie voulue se contorsionner pour éviter de sentir ces plaies lui faire mal,sa peau réagir au médicaments. Elle resta accroupie pendant toute la durée de l'opération,le visage rivé vers le sol,aucun son ne sortait malgré les grimaces sur son visage,ne rien montrer ce n'était pas que la nature d'un animal qui parler c'était aussi elle même qui avait comprit avec Dan qu'il ne fallait pas montrer une faiblesse quelconque devant lui pour ne pas subir sa colère,sopn arme n'avait le droit que d'obéir aux doigts et à l'oeil,pas de sentiments,pas d'envie rien juste être un objet qui doit être comme corvée d'être nourrit pour le maintenir efficace.

Quand il la carressa sur la tête,elle ferma les yeux voyant déjà mentalement une claque arrivé mais non rien de tout ça ne se produit,elle resta sur ces gardes,il partit de la cage,elle resta encore accroupie se tournant sur ces talons pour l'observer,quand il revient vers la cage avec un paquet,elle se leva et prit la nourriture telle une voleuse pour mettre au fond de sa cage,de la,elle s'assit puis dévora à s'en étouffer les morceaux de viande,même si désormais elle avait des repas tout les jours,elle ne savait pas combien de temps cela aller durée ainsi donc elle manger toujours aussi rapidement.

Forcement le gras du jambon sur ces mains,elle se mit à faire sa toilette passant sa langue sur chaque  milimètres de la peau pour ne rien perdre cela dura un moment en même temps que pouvait elle faire d'autre. Rien pas d'espace pour courir,pas de chose à tué,pas de distraction,elle posa sa tête sur le grillage et attendit que le temps passe. Mais Hans s'agita,ne comprenant pas elle se mit au centre de la cage presque sous la table et l'observa faire le tour de la cache ramassant quelque chose de noir,une fois fait,il partit vers l'escalier et mis le truc noir à terre,elle ne comprenait pas ce cirque et à quoi cela servait,peut être un piège? ce qui la tendit,elle ne le quitta pas des yeux jusqu'à ce qu'il ouvre de nouveau la cage,s'apprêtant à le voir débarque,elle se précipita au fond de la cage mais non au lieux de rentrer,il partit s'asseoir de la drôle de façon de bipède. Elle l'écouta parler. Comment ça sortir de la cage? pourquoi faire?sa y est elle aller devoir de nouveau chasse? perplexe elle ne sortit pas,fessant des allers retour entre la porte et Hans des yeux.

Enfin au bout d'un moment,elle se leva pour s'approcher prudemment vers la sortie,elle n'était pas bête et savait qu'elle n'avait pas pu sortir toute à l'heure,alors pourquoi lui dire de sortir si elle ne pouvait pas? l'autorisation? peut être une piste. Doucement par centimètre,elle avança sa main vers le vide de l'encadrement,elle s'attendait à être repousser à chaque seconde mais rien,la main ne rencontra aucun obstacle toujours debout elle s'avança puis en une fraction de seconde à la vitesse de sa condition de loup et de façon quadrupède,elle sortit telle un éclair au lieu de foncer droit devant elle,elle partir directement sur la droite et fonça vers le fond de la pièce.
Elle se mit contre le mur du fond ainsi elle était sur de ne pas avoir quelqu'un qui viendrait par l'arrière et grogna férocement,elle avait la permission mais rien ne dit que ce n'était pas du négatif qui l'attendait désormais. Elle chercha n'importe quoi qui constituerais un piège ou danger pour elle et attendit.

Surement 2 heures passa sans qu'elle ne bouge toujours menaçante,elle finit par se redresse passant la pièce en revue puis enfin elle se décida de tout inspecter tantôt bipède à ras du sol tantôt en mode quadrupède,elle sentit tout,meubles,sol,murs,toucha,testa avec ces griffes ce qui lui était inconnue,elle avait déjà vue mais jamais pu vraiment comprendre,ni savoir la texture des choses,le gout à part sa cage,le fer,le béton et ces expéditions dans la forêt ou elle ne fessait pas une simple promenade découverte. Elle resta plus longtemps devant la boite froide mais ne sachant pas utiliser ses mains pour ouvrir quoi que ce soit elle ne fit que sentir et gratter dessus cependant on pouvait noter que depuis qu'elle était sortit elle éviter toujours soigneusement la position de Hans mais on remarque qu'elle s'en approcher durant ces va et vient dans tout les sens du fauteuil. Elle découvrit la barrière de sorbier de l'escalier une seule fois suffit pour qu'elle ne tente plus de repasser enfin pour le moment.

Enfin après un moment,elle fit mine de rien et fit le contour de la cage comme ci elle sentait celle ci par intérêt en réalité elle avait une autre idée/envie de tester ce nouveau maître,elle se retrouva donc à quelques mètres de l'être surnaturelle,la cage sur sa droite formait un angle droit vers la droite et quelques centimètres plus loin Hans trôner sur son fauteuil. Laura se redressa fixant ses prunelles dans celui du maître,elle entreprit son début de teste sur qui était le chef oui Dan était le chef incontesté mais lui? qui était il? dominant? et si elle pouvait changer la donne?après tout la dominance pouvait toujours changer c'était dans la nature de tester qui était l'alpha ou non c'était ancrée en elle.

Une sorte de bras de fer se joua,elle accentua d'un cran son entêtement par son attitude corporel celle d'un chef,elle n'avait ni queue,ni poils visible sinon les deux serraient redresser,elle devait compenser par un redressement quasi total,une posture droite et carré. Il ne plia pas troisième étape le grognement tout en ne le quittant pas du regard,elle s'avança chaque pas claquer sur le sol accentuant la pression. Puis elle sortit ses crocs et griffes pour faire une mini charge vers lui,tout dans la menace sonore ou corporel. Elle laissa quand 3 mètres entre eux. Elle n'y avait plus qu'une étape dans le comportement animal si personne ne prouver sa dominance avec les mimiques et sonorité,celle du combat mais tout dépendrais de ce qu'il verra mais déjà les ordres ne seront pas que des armes contre elle.


by FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞

MessageSujet: Re: Ferme les yeux (PV HANS)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Ferme les yeux (PV HANS)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Melvin ▬ ferme les yeux et imagine que je suis là près de toi
» Euphrasie ► ferme les yeux... les plus beaux rêves sont en toi. [Terminée]
» (sïleas) même quand je ferme les yeux, je ressens ta mocheté.
» Ferme les yeux, tout ira bien [PV Aarne]
» [Flashback] Ferme les yeux, et le monde devient celui que tu veux – Lilwenn & Târa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Blood Of The Moon :: Hors RPG :: Rp Fini et abandonner-
Sauter vers: